L’impression numérique

L’impression numérique est un procédé d’impression employant des techniques purement digitales conçues dans l’objectif d’utiliser une presse d’impression de la même manière que les imprimantes reliées directement à un ordinateur. Le procédé diffère donc de l’offset, de la lithographie et de la typographie de plusieurs manières :

Chaque impression peut être différente du fait que les plaques d’impression ne sont pas tenues, contrairement aux méthodes traditionnelles, et permettent la personnalisation de documents avec une gestion des données plus variable. Avec l’impression numérique, il y a moins de déchets chimiques et de papier utilisé. L’encre du toner ne pénètre pas le substrat comme l’encre conventionnelle, mais forme une mince couche sur la surface. De plus, l’impression numérique nécessite moins de configurations initiales, permettant le prototypage et s’avérant rentable pour les petits tirages.

L’impression numérique est donc recommandée pour les divers travaux d’impression, à savoir l’impression de petits et grands formats, l’impression en petites séries, l’impression d’étiquettes et d’autocollant, l’impression de flyers, l’impression d’affiches,  l’impression de cartes de visite, l’impression de cartes de correspondance, l’impression de plaquettes commerciales, l’impression en couleurs ou en noir et blanc, et bien d’autres encore.

impression-numerique-imprimerie-en-ligne

L’impression numérique est une technique qui ne cesse d’évoluer au fil du temps

En 4 ans, le champ d’intervention de l’impression numérique s’est élargi dans tous les domaines. Que ce soit au niveau du format, des données variables ou des petits tirages, de la couleur ou du noir et blanc, cette technique d’impression s’impose comme une alternative sérieuse aux autres procédés.

L’impression numérique permet également de s’attaquer au monde de la personnalisation de documents et peut s’adapter facilement à un grand nombre de supports, rejoignant ainsi le monde de la sérigraphie. Sur le marché numérique, la guerre commerciale concerne davantage la qualité et la possibilité d’imprimer avec plus de quatre couleurs que la vitesse d’impression. La technique d’impression de la presse peut en effet varier suivant le marché ciblé par l’imprimeur. Il existe plusieurs types d’impression numérique à l’heure actuelle mais les procédés principaux, à savoir le jet d’encre et le toner,  sont les plus courants.

Le toner

Il s’agit ici d’une encre en poudre constituée en majeure partie  de minces particules de matière plastique, de résine ainsi que de pigment magnétique. Ce procédé est aussi connu sous le nom de “Xérographie”, inventée par la société XEROX, ou encore “électro photographie”. L’offre actuelle est surtout composée  de presse-feuilles à base de toner  afin de mieux répondre à l’impression à la demande.

 

Le jet d’encre

Il joue la carte de la vitesse d’impression, mais la qualité n’est toutefois pas égale à celle de l’électro-photographie. Le principe s’adresse aux marchés pour lesquels la vitesse d’impression et la quantité produit priment. L’impression numérique par jet d’encre est assurée par une projection d’encre sur un support papier présenté le plus souvent en bobine, qui défile à grande vitesse devant une série de têtes d’impression. Les cadences sont ainsi de l’ordre de 500 pages par minute en couleurs. On parle même en mètres par minute, avec des chiffres qui évoluent de 100 à 300 m/min selon les modèles.

En ce qui concerne la gestion des couleurs via l’impression numérique

La gestion colorimétrique est un ensemble de techniques qui peuvent être employées pour quantifier, communiquer, calculer et reproduire les couleurs. Cette gestion permet également un contrôle et une amélioration des différentes opérations de reproduction afin de bénéficier de couleurs fidèles et reproductibles. Il est donc bel et bien possible de conserver les couleurs du document d’origine tout au long de la chaîne de traitement. Deux solutions existent pour procéder à la reproduction des couleurs CMJN et des couleurs Pantone.

En ce qui concerne la démarche éco-citoyenne

La technique d’impression numérique, aussi connue sous le nom d’impression à la demande, est un procédé très avantageux et à la fois écologique et économique. Même à partir d’un seul exemplaire, il est tout à fait possible de produire  plusieurs visuels à la fois. C’est donc une action qui est favorable à l’écologie et à l’environnement. Plus de stock à gérer, même si les tarifs d’impression sont encore réduits.

Un délai d’impression moins long par rapport aux autres techniques d’impression

Une fois le devis validé, et le BAT signé si nécessaire,  le délai d’impression est fixé entre 24 et 48 heures. Ce délai peut encore être écourté avec les imprimeurs en ligne disposant d’outils de commandes plus performants et rapides qui sont disponibles directement sur leurs sites.